STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

dimanche 12 janvier 2014

L'architecture "civile"

Page en cours de création merci de votre compréhension et votre indulgence


A B C D E F G H I J K L M N O P Q S T U V W X Y Z



A


Abaque. Appelé aussi tailloir, tablette formant la partie supérieure d'un chapiteau posé au dessus d'une colonne.

Abée, bée. Vanne réglable par laquelle l’eau d’un canal est dirigée sur la roue d’un moulin à la demande. C'est aussi le canal de dérivation emprunté par l'eau lorsque le moulin ne fonctionne pas.

Abreuvoir :
- dans un premier temps, une mare ou bord de rivière aménagée pour que les animaux d'élevage puissent s'abreuver ;
- récipient diversement aménagé pour que les animaux d'élevage puissent s'abreuver ;
- rainures en forme de chevron faites par des tailleurs de pierre sur les faces d'une pierre qui va joindre à une autre pierre, on y insère du mortier pour une meilleure fixation entre les pierres.

Adobe. Ce terme désigne au départ de l'argile qui mélangé à de l'eau et de la paille hachée permet de fabriquer des briques en les laissant sécher au soleil. Par extension ce terme désigne la brique elle-même. Ce matériau encore très utilisé de par le monde, a servi dès la construction des premières grandes villes, même pour de grandes bâtisses.

Agrafe :
- appelé aussi crampon, pièce métallique qui relie et fixe deux pierres ou deux éléments afin de consolider la résistance de l'ensemble ;
- désigne aussi une clef de voûte décorative.

Aile, aile de bâtiment. L’aile est une partie de bâtiment qui est séparé du corps principal central qu'il flanque. L'aile est en général disposée en paire symétrique.

Alcôve. Partie d'une pièce, constitué d'un renfoncement ou un décrochement dans un des murs. Dans une chambre, cela permet une fois fermé, d'avoir une partie moins froide où le lit est placé, ou dans un salon une partie plus intime.

Antéfixe. L'antéfixe est un motif placé sur les toits ou corniches d'un édifice à l'extrémité d'une rangée de tuiles ou d'une partie saillante d'une toiture, par exemple pour orner ou pour masquer.

Appareil, appareillage. Ces termes désignent la forme et la disposition des pierres constituant une maçonnerie.


B


Bailliage :
- tribunal composé de juges qui rendaient la justice au nom du bailli ou avec le bailli ;
- territoire qui était sous la juridiction d’un bailli ;
- bâtisse dans laquelle le bailli ou son lieutenant rendait la justice.

Beffroi :
- baffraiz en vieux français, (appelée tour de siège au Moyen Âge) est à l'origine un engin de siège en bois, construit pour monter à l'assaut des fortifications ;
- le beffroi est aussi une charpente de bois conçue pour isoler les murs de pierre des cloches ;
- on a donné le nom de beffroi aux tours renfermant les cloches de la commune. À partir du XIe siècle, les communes libres firent élever des beffrois. Après l’obtention de leurs seigneurs du droit de s’administrer elles-mêmes par des chartes, l’érection de tels monuments marquait leur autonomie et leur puissance. De plus, une horloge sonnant les heures symbolisait un changement dans le découpage du temps. Auparavant, la journée était rythmée par les cinq prières sonnées par les clochers des églises : mâtines, nones, vêpres, etc. Le temps que marquaient ces sonneries était un temps divin. La construction d’un beffroi sonnant les heures marque le passage à un temps profane, consacré au commerce, et donc consacre l’avènement de la bourgeoisie urbaine.

Bossage. Ornement sur un mur, fait avec des pierres formant des bosses ou des pointes en saillie par rapport à la surface du mur.


C


Calade Un sol caladé, encaladé, en calade, ou plus simplement une calade, désigne un sol pavé de petits galets dessinant parfois des ornements géométriques.

Canonnière :
- ouverture permettant de tirer à couvert avec une pièce d'artillerie ;
- par extension, ouverture dans un mur, au fond des écluses, pour l'écoulement des eaux.

Caune Grotte en catalan, premier lieu habité par certains de nos ancêtres.

Cayrou Brique pleine traditionnelle catalane de couleur rouge/orange.

Chaumière :
- habitation rurale dont la toiture est recouverte de chaume (paille de blé, de seigle ou tiges de roseaux) ;
- dans certains cas, ce terme désigne une maison luxueuse ;
- plus souvent ce terme désigne une habitation misérable.

Console. Appelé aussi corbeau, Corbelet, Modillon. C'est un élément saillant d’un mur, en architecture. Il permet de soutenir une poutre en structure intérieure ou une corniche ou autre avant-corps en structure extérieure. Il est généralement intégré dans le mur pendant la construction (rarement rapporté par fixation) et consiste en une seule pierre. Lorsqu’il y a plusieurs pierres maçonnées sur plusieurs assises, lorsqu’il s’agit de structure métal ou béton, on désigne l’élément porteur par le terme console.
Au rôle de support de la console peut s’ajouter un rôle décoratif. Il est souvent sculpté (modillon) dans les bâtiments fastueux. Dans les monastères rigoureux et dans l’architecture militaire, on ne l’orne pas.

Corbeau, corbelet. Voir console. Son nom vient de l’animal qui se perche en haut des murs. Un petit corbeau est un corbelet.

Crampon. Voir agraphe.


D


Dalle. Tablette de pierre ou de marbre, de peu d’épaisseur, et destinée à couvrir des terrasses ou à paver des salles, des trottoirs, etc.


E


Échansonnerie :
- désigne l'endroit dʼun palais ou lʼon conserve le vin ;
- ce mot désigne aussi le corps des échansons au service dʼun prince (officier qui était chargé de servir à boire).


F



G


Gentilhommière. Voir manoir.


H



I



J



K



L


Linteau. Le linteau est un élément architectural en pierre ou en bois, qui sert à soutenir les matériaux du mur au-dessus d'une baie, d'une porte, ou d'une fenêtre.br />

M


Manoir. Un manoir est l'habitation d'un noble appelé aussi gentilhommière. Semblable à un mini palais situé sur le fief ou domaine du noble, il n'a pas de vocation militaire. Ce type de bâtiment est apparu au XVe siècle.

Manse. Habitation rurale avec jardin et champs, constituant une unité d’exploitation agricole, dans les domaines du Haut Moyen Âge.

Masure :
- habitation rurale et son terrain avec jardin, verger et champs ;
- habitation rurale toute seule ;
- de façon péjorative, habitation misérable.

Métairie. Ferme et le terrain attenant, dont le locataire appelé métayer paie un loyer annuel, équivalent généralement à la moitié de la récolte.

Modillon. voir console.


N



O



P


Parement :
- en général, surface visible de quelque chose orné par un élément ou un procédé quelconque, en particulier d’un ouvrage de maçonnerie ;
- ce terme désigne aussi le ciment entre les tuiles.

Penture. Une penture est une pièce de serrurerie assujettie au battant d'une porte ou d'un volet. Constitué d'un morceau de fer plat replié en rond à une extrémité de manière à y former un œil destiné à recevoir le téton d'un gond. Certaines pentures sont ouvragées à des fins ornementales ou protectrices, en particulier sur les portails de bâtisses importantes.


Q



R



S


Soupirail. Le soupirail est une ouverture étroite pratiquée à la partie inférieure d’un édifice, pour donner un peu d’air et de jour à une cave, à un sous- sol ou à un autre lieu souterrain, avec ou sans fenêtre, avec ou sans grille.


T


Tailloir. Voir abaque.

Torchis. Matériau de construction composé de terre grasse et de paille hachée, utilisé comme remplissage.

Trumeau :
- pan de mur, souvent étroit entre deux ouvertures ;
- par extension, un tableau servant à décorer cette partie du mur, mal éclairée, et péjorativement un tableau qui ne mérite pas d’être bien éclairé ;
- pilier qui supporte en son milieu le linteau d’un portail, notamment des églises ;
- repris en argot, c’est une femme au physique ingrat ;
- ne pas confondre : l’étroit trumeau et les trois trumeaux.


U



V


Vantail, ventail (depuis 1990). Battant d’une porte, d’une fenêtre pivotant sur des gonds.

Vasistas. Un vasistas est une ouverture aménagée dans une fenêtre ou dans une porte, à hauteur des yeux ou dans leur partie supérieure. Il désigne aussi une fenêtre installée sur un toit ou dans un mur pour la ventilation et l'éclairage des combles ou d'une cave.

Viorbe :
- escalier à vis généralement construit dans une tour ronde ;
- par métonymie, tour contenant un escalier à vis.


W



X



Y



Z




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.