STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

dimanche 23 mars 2014

Église Saint-Jacques à Perpignan

Page en cours de création merci de votre compréhension et votre indulgence

Vue satellite de l'église Saint-Jacques dans la commune de Perpignan.


Itinéraire d’accès depuis le Palais des rois de Majorque à Perpignan.




Description

Située dans le quartier du même nom, cette église est bien connue des perpignanais au moins comme le point de départ, le Vendredi Saint, de la procession de la Sanch, tradition religieuse catalane célébrant la passion du Christ depuis le XVe siècle.
L'église domine actuellement un imposant bastion de briques et pierres renforcé par Vauban. Ce lieu accueille le jardin de la Miranda duquel on a une vue admirable s'étendant de Château-Roussillon jusqu'aux montagnes des Corbières.
La nef unique était couverte à l'origine d'une charpente apparente sur arcs diaphragmes. Les voûtes actuelles en plâtre datent de 1785, de même que les oculi percés au-dessus des chapelles latérales, qui ont été construites au XIVe siècle pour accueillir les sépultures de familles ou les dévotions des confréries des tisserands et des jardiniers.
Le style baroque est largement représenté par les retables peints et dorés comme le retable du Rosaire (XVIIe siècle), œuvre remarquable de Lazare Tremullas le Vieux.


Chronologie

Construite vers 1245 par Jacques Ier de Majorque, en dehors des remparts de la ville.
Lors de l'extension des remparts au cours du XIVe siècle, elle fut incluse à l'intérieure de celle-ci.
En 1699 une nouvelle chapelle de la Sanch assez grande, lui est adjointe à l'Ouest. Le mur qui séparait la chapelle de l'église a été abattu après la Révolution, le visiteur peut donc voir deux retables du maître-autel qui se font face.
Sa nef unique abrite de magnifiques retables de style catalan. La voûte repose sur des arcs diaphragmes, elle a été refaite en 1785.
Le portail d'entrée est en marbre blanc de Céret, il a été installé au milieu du XVIIe siècle après avoir été démonté de la façade de l'église de la Réal.
Entre 1808 et 1816, le grand orgue est construit par les frères Grinda après le saccage de l'église pendant la Révolution. Il est restauré en 1905 par la manufacture Cavaillé-Coll-Mutin.
Le clocher construit en 1849, est la seconde reconstruction.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.