STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

samedi 26 avril 2014

Pièces et billets

Page en cours de création merci de votre compréhension et votre indulgence

Une des caractéristique du système monétaire des temps anciens c'est l'utilisation de monnaies réelles qui servaient à payer, et une monnaie virtuelle pour calculer ce que l'on doit payer. Elles sont respectivement appelé monnaie ou unité de règlement et monnaie ou unité de compte.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z




A



B


Besant, bezant. Le besant est une pièce byzantine d'or ou d'argent. Le terme était souvent employé en Occident (besant d'or) pour désigner le solidus, sou d'or de 4,48 grammes appelé aussi hyperpère ou hyperpérion. Besant est l’abréviation de Byzantius nummus, c’est-à-dire monnaie de Byzance.


C



D


Denier. Le denier, était l'une des monnaies de base du système monétaire romain d'une valeur initiale de dix as. Pièce d'argent, d'un poids d'environ 3 à 4 g selon les époques. Le terme de denier a survécu à la chute de l'Empire romain et a continué à être utilisé de l'époque carolingienne à la Révolution française dans le cadre du système monétaire livre-sou-denier usité sous l'Ancien Régime comme unité de compte où il vaut 1/12 de sou ou 1/240 de livre.

Ducat. Monnaie d’or portant l’effigie d’un duc.


E


Échelle de valeurs entre les unités de compte. Le rapport entre ces unités a été inchangé en France de 781 à 1795. Il y a trois unités de compte, la livre, le sou et le denier :
- la livre est divisée en 20 sous et sous-divisée en 240 deniers ;
- le sou est divisé en 12 deniers, il faut 20 sous pour faire une livre ;
- le denier, il en faut 12 pour faire un sou et 240 pour faire une livre.


F



G



H


Hyperpère, hyperpérion. Pièce de monnaie byzantine utilisée à la fin du Moyen Âge. Elle fut créée par l'empereur Alexis Ier Comnène en 1092 pour remplacer le nomisma, version grecque du solidus. L'hyperpére était d'or de plus grande qualité (généralement .900 - .950, d'où son nom), et pesait 4.45 à 4.48 grammes. Cette monnaie est aussi appelée besant (d'or).


I



J



K



L


Livre. La livre est le nom porté par différentes monnaies, de compte ou de règlement, durant le Moyen Âge.
En unité de compte, la livre vaut 20 sous ou 240 deniers.
En unité de règlement, on distingue principalement la livre tournois et la livre parisis. La livre parisis vaut 1,25 livre tournois et donc la livre tournois vaut 4/5 de la livre parisis.


M


Maille :
- au Moyen Âge le nom d’une monnaie de bronze, la plus petite du système divisionnaire de l’époque, et qui valait un demi-denier ; on comptait des mailles parisis, des mailles tournois, etc ;
- dans la forme d’origine de l’expression avoir maille à départir, le verbe partir doit se comprendre dans son sens ancien de partager comme le verbe départager ; or, on comprend qu’il soit impossible de partager une maille, ce qui amenait donc un conflit entre deux personnes (quoique des demi-mailles aient aussi existé ...) ; ce qui a donné l’expression avoir maille à partir qui signifie avoir un différend avec quelqu’un, des difficultés avec quelque chose ;
- dans l’argot récent, l’expression avoir de la maille (avoir de l’argent), ou inversement être sans sou ni maille (être fauché, sans argent) fait resurgir d’une façon surprenante, et peut-être fortuite, le sens ancien du mot maille ;
- c'est aussi des anneaux métalliques constituant une protection individuelle comme la cotte de mailles.



N


Nomisma. Le nomisma (nomismata au pluriel) est une monnaie d'or, héritière du solidus romain et frappée dans l'empire byzantin jusqu'à la réforme monétaire d'Alexis Ier Comnène en 1092. C'est la plus forte dénomination monétaire de l'empire. Son nom est à l'origine des mots numismate et numismatique.


O


Obole. L'obole est une unité monétaire qui a eu cours dans la Grèce antique, puis dans l'Europe du Moyen Âge et spécialement en France jusqu'à la Révolution. L’obole médiévale (en latin, obolus, mot masculin) est une valeur de compte et une monnaie de cuivre divisionnaire du denier, dont elle vaut la moitié. Elle suit donc la fluctuation des deniers tant en valeur qu’en poids ou en titre de métal précieux. Son abréviation dans les textes est un o barré, ou bien les deux lettres ob.


P



Q



R



S


Solidus. Le solidus (au pluriel solidi) est une monnaie de 4,5 g d'or créée en 310 par les empereurs Dioclétien puis Constantin. Cette monnaie connut une exceptionnelle stabilité qu'elle conserva à Byzance jusqu'au XIe siècle et devint la base du système monétaire du Bas Empire puis de l'empire byzantin.

Sou. Sou est le nom porté par différentes monnaies, de compte ou de règlement, de l'antiquité à nos jours. Le nom trouve son origine dans le solidus romain. La longévité de son utilisation l'a ancré dans de nombreuses expressions courantes de la langue française.
En unité de compte, le sou vaut 1/20 de livre ou 12 deniers.



T



U


Unités dites de compte. Monnaies virtuelles correspondant à une certaine quantité de métal précieux, qui servaient à faire les comptes par écrit, ou à définir la valeur de quelque chose : livre, sou, denier.

Unités dites de règlement. Monnaies réelles, constituées de pièces de monnaie contenant plus ou moins de métal précieux, frappées seulement par des ateliers habilités. Utilisées pour payer, le cumul des pièces (ou plutôt du poids de métal précieux à l'intérieure) doit correspondre au total exprimé en unité de compte : le louis, l'écu, le liard, etc.


V



W



X



Y



Z




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.