STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

vendredi 2 mai 2014

Cathédrale Saint-Jean-Baptiste à Perpignan

Vue satellite de la Cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Perpignan.


Itinéraire d’accès depuis le Palais des rois de Majorque à Perpignan.


Description

La cathédrale actuelle est du plus pur style gothique méridional : large nef unique (80 mètres de longueur, 18 de large, 26 de hauteur) de sept travées s'ouvrant sur un transept et une vaste abside à sept pans.
Attenant au côté sud de l'édifice, le Campo Santo (ou cloître Saint-Jean) était le cloître funéraire de la cathédrale.
L'église Saint-Jean-le-Vieux est une église romane, actuellement partiellement désaffectée, qui subsiste sur son flanc nord.

Chronologie

L'origine d'une première église semble remonter au Xe siècle, voire IXe siècle.
Un autre édifice est reconstruit et agrandi au début du XIe siècle. Il est consacré en 1025 par l'évêque d'Elne (église Saint-Jean-le-Vieux).
En 1102, un chapitre de chanoine est établi à Saint-Jean, qui fait alors l'objet de travaux d'agrandissement, l'église devient collégiale (église collégiale).
Au début du XIIIe siècle, l'église est de nouveau trop exiguë, et deux collatéraux viennent flanquer la nef de part et d'autre.
En 1324, alors que Perpignan était la capitale du Royaume de Majorque, le roi Sanche lança la construction du nouvel édifice qui avait l'ambition de le devenir la nouvelle cathédrale.
Les travaux s’étirèrent sur presque deux siècles. La première messe fut célébrée en 1504, alors que l'édifice était solennellement consacré le 16 mai 1509.
À partir de 1602, elle supplanta Elne en tant que siège du diocèse, anciennement diocèse d'Elne, et désormais diocèse de Perpignan-Elne.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.