STOP OU ENCORE ?

.

STOP OU ENCORE ?


En ce jour férié, du 15 août, en pleine période de vacances, c'est peut-être le bon jour pour une pause afin de faire le point (à la ligne).

Plusieurs mois de travail, une centaine d'articles plus les brouillons en attentes, ce qui représente des centaines d'heures de travail.
Je voulais juste transmettre le peu de savoir que j'avais, j'étais sûrement bien prétentieux car au vu des visites, cela n'intéresse pas grand monde.

Une question, vient donc logiquement : Cela vaut-il la peine de continuer ?

Pourriez-vous exprimer votre opinion dans les commentaires, dois-je continuer ou pas ?


À bientôt (PEUT-ÊTRE), et portez-vous bien !

.

jeudi 7 août 2014

Les armes à feu dans le langage courant

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z



A


Avoir du plomb dans l'aile. Avoir perdu une partie de ses moyens, de sa force, dysfonctionner.

Tirer en l'air. Faire des tirs de sommation, d’avertissement ou des tirs de joie. Si le tir n'est pas fait avec des balles à blanc, c'est très dangereux car les balles doivent bien redescendre et peuvent blesser ou tuer quelqu'un. Si on est conscient et intelligent, on devrait tirer vers le sol, une direction non dangereuse.

Lever, mettre la crosse en l'air :
- se rendre, capituler. ;
- refuser de combattre ;
- surtout lors d'un défilé, exprimer son désaccord avec les autorités ;
- lors d'une émeute réprimée par les armes, fraternisation des soldats avec les émeutiers.

Être long à l'allumage. Cela veut aussi dire que le coup de feu est long à venir à cause de la poudre noire humide ou défectueuse et donc au sens figuré être lent à réagir ou à comprendre.

Bouclier antimissile. Ensemble de dispositif permettant de chercher, trouver, suivre et neutraliser des missiles.

Arriver comme les carabiniers. Arriver en retard, lorsque tout est terminé.

Arquebusade :
- tir d’arquebuse ;
- au figuré, agression virulente (sans arme).

Tir d’arquebuse. Au figuré, agression virulente (sans arme).

Utiliser la grosse artillerie, l’artillerie lourde. Utiliser des arguments percutants, dénués de finesse.

Avoir les yeux en fusil. Être furieux.

Avoir du plomb dans l'aile. Avoir perdu une partie de ses moyens, de sa force, dysfonctionner.


B


Mettre la baïonnette au bout du fusil. Se préparer à se battre.

Balle perdue :
- balle tirée au hasard, sans but précis ;
- au sens figuré, efforts inutiles.

Balle morte. Balle qui, ayant dépassé sa portée normale d’action, a perdu vitesse et force d’impact.

Batterie :
- ensemble de pièces d’artillerie, voir l'article sur les armes à feu ;
- dans le langage courant, ensemble de choses comme une batterie de cuisine.

Changer de batterie :
- utiliser un ensemble de pièces d’artillerie plus performant, la première étant inefficace, ou devenu hors combat ;
- au figuré, utiliser un nouveau moyen, le premier n’ayant pas réussi.

Démonter la ou les batterie(s) de quelqu'un :
- démonter une batterie de l'ennemie, c'est la mettre hors combat ;
- au figuré, déranger le plan de quelqu'un, en mettant ses moyens ou idées hors d'état d'être utilisés.

Dresser ses batteries :
- se préparer au combat en relevant les canons des pièces d'artillerie ;
- au figuré, se préparer pour faire réussir un projet.

Mettre en batterie. Se préparer au combat, en mettant les pièces d'artillerie en position de tir.

Mettre son lit en batterie. Pour ceux qui n'ont pas connu le service militaire : au réveil, le lit est défait, la couverture est pliée en carré, posé au pied du lit, les deux draps pliés puis roulés, posés en croix sur la couverture, le traversin posé sur le tout comme un canon, l'ensemble des lits ainsi présentés dans la chambrée forme une batterie.

Battre le fusil. Frapper un silex contre une pièce d'acier (appelé fusil) pour en extraire une étincelle.

Battre en brèche :
- frapper une enceinte avec un bélier, une catapulte, un canon pour effectuer une brèche ;
- au figuré, attaquer violemment et sans cesse une personne, une idée, un concept, pour l'ébranler.


En beau fusil. Être furieux.

Tirer au blanc, ou tirer au but. Atteindre l’objectif, ne pas confondre avec tirer à blanc.

Tirer à blanc :
- tirer avec de fausses munitions, de faux projectiles ;
- au figuré faire semblant d’agresser, ou avertissement avant une action.

De but en blanc :
- en artillerie, le mot but désignait en fait, la butte d’où l’on tirait avec le canon vers le blanc de la cible lors des entraînements. Lorsque la cible était proche, le tir était direct, on annonçait alors “tir de but en blanc”. C'est un tir direct en ligne droite ;
- au figuré, action ou parole directe, brusque, sans détours, avertissement ni précautions pour autrui.

Être une bombe :
- être une jolie femme ;
- au figuré, une affaire, un dossier qui va éclater, faire grands bruits, et sûrement des dégâts.

Faire la bombe. Faire la fête.

Un bon fusil, un grand fusil. Se dit d'un habile tireur.

Bouclier antimissile. Ensemble de dispositif permettant de chercher, trouver, suivre et neutraliser des missiles.

Bouclier tactique. Bouclier utilisé par des unités d'intervention spécialisées notamment lors d'assaut en intérieur avec peu de couvertures disponibles. Ils permettent d'arrêter des munitions d'arme légère.

Tirer à boulets rouges. Attaquer (une personne ou quelque chose) en termes violents, l’injurier copieusement ou lui faire des reproches. On chauffait certains boulets au rouge avant de les tirer, ce qui provoquait des incendies en plus des destructions.

Tirer à bout portant :
- tirer très près de la victime ;
- au figuré, dire à quelqu’un, en face, les choses les plus dures.

Mettre la baïonnette au bout du fusil. Se préparer à se battre.

Battre en brèche :
- frapper une enceinte avec un bélier, une catapulte, un canon pour effectuer une brèche ;
- au figuré, attaquer violemment et sans cesse une personne, une idée, un concept, pour l'ébranler.


À brûle-pourpoint :
- à bout portant, en tirant avec une arme à feu tellement près que le pourpoint est brûlé ;
- au figuré, brusquement, sans préparation, sans ménagement, sans détours.

De but en blanc :
- en artillerie, le mot but désignait en fait, la butte d’où l’on tirait avec le canon vers le blanc de la cible lors des entraînements. Lorsque la cible était proche, le tir était direct, on annonçait alors “tir de but en blanc”. C'est un tir direct en ligne droite ;
- au figuré, action ou parole directe, brusque, sans détours, avertissement ni précautions pour autrui.


C


Camouflet. À l'origine une charge d'explosif destinée à détruire une galerie ennemie, ou à neutraliser la mine préparée par les sapeurs ennemis, dans le langage courant c'est devenu une vexation humiliante, un affront.

Acheter au son du canon, vendre au son du clairon. Acheter lorsque les nouvelles sont mauvaises, vendre lorsqu’elles sont bonnes.

Chair à canon. Militaire faiblement gradé destiné à combattre en première ligne et à y mourir sans espoir de retour.

Être canon. Être particulièrement beau(belle) et/ou séduisant(e).

Tirer une volée de canon. Tirer plusieurs coups de canon, en artillerie.

Tirer le canon à toute volée. Élever le canon pour un tir en longueur maximum (généralement à 45°).

La politique de la canonnière ou la diplomatie de la canonnière. Cette expression rappelle encore à quel point la canonnière était symbole de la projection de puissance jusqu'au début du XXe siècle. La politique de la canonnière consistait à tirer depuis la mer au canon sur les côtes des États qui ne payaient pas leurs dettes financières.

La Guerre des canonnières. La Guerre des canonnières est un conflit naval qui se déroula de 1807 à 1814 entre le Royaume du Danemark et de Norvège et la Royal Navy pendant les Guerres napoléoniennes. Son nom vient de la tactique militaire danoise qui consistait à utiliser de petits navires de guerre, c'est-à-dire à l'époque des canonnières, contre les gros vaisseaux de ligne de la Royal Navy.

Arriver comme les carabiniers. Arriver en retard, lorsque tout est terminé.

Changer de batterie :
- utiliser un ensemble de pièces d’artillerie plus performant, la première étant inefficace, ou devenu hors combat ;
- au figuré, utiliser un nouveau moyen, le premier n’ayant pas réussi.

Changer son fusil d’épaule. Changer complètement d’opinion ou de stratégie.

Charger sous la mitraille. Monter à l'assaut de l'ennemie malgré un tir nourri anti-personnel.

En chien de fusil. Allongé sur le côté, les jambes repliées, le corps forme un S. Le chien de fusil est une pièce d’acier, de certaines armes à feu anciennes, en forme de S dont l’extrémité était garnie d’un silex, en frappant la batterie, cela produisait une étincelle dans le bassinet où se trouvait de la poudre.

Être dans le collimateur. Être surveillé de très près de façon plutôt hostile que gentille. Le collimateur étant un dispositif optique militaire qui permet une visée précise sur un canon par exemple.

Un coup de semonce. Coup de canon, tiré à blanc ou hors de portée, qui intime l'ordre à un autre navire d'affaler les voiles, de s'arrêter et de hisser des couleurs. C'est devenu un avertissement ou une mise en garde, avec parfois une menace.

Faire le coup de fusil, de feu. Action d'attaque, généralement en tirant des coups de feu.

Fusil à deux coups. Fusil de chasse à canon double, permettant de tirer deux coups à la suite avant de recharger.

Lever, mettre la crosse en l'air :
- se rendre, capituler. ;
- refuser de combattre ;
- surtout lors d'un défilé, exprimer son désaccord avec les autorités ;
- lors d'une émeute réprimée par les armes, fraternisation des soldats avec les émeutiers.

Culasse. En argot, postérieur d’une femme.
Reluque la tronche à la pouffiasse ; vise la culasse; et les nibards !
(Renaud, Marche à l’ombre).

Culasser. C'est un terme militaire qui veut dire mettre la culasse d’une arme à feu. Voir enculasser.


D


Déculasser. Enlever la culasse d'une arme à feu.

Dégainer. Sortir une arme de sa gaine, son fourreau ou son étui.

Démonter la ou les batterie(s) de quelqu'un :
- démonter une batterie de l'ennemie, c'est la mettre hors combat ;
- au figuré, déranger le plan de quelqu'un, en mettant ses moyens ou idées hors d'état d'être utilisés.

Être long à la détente. Cela veut aussi dire que le coup de feu est long à venir à cause de la poudre noire humide ou défectueuse et donc au sens figuré être lent à réagir ou à comprendre.

Fusil à deux coups. Fusil de chasse à canon double, permettant de tirer deux coups à la suite avant de recharger.

Dresser ses batteries :
- se préparer au combat en relevant les canons des pièces d'artillerie ;
- au figuré, se préparer pour faire réussir un projet.


E


Enculasser. Non, ce n'est pas un gros-mot, c'est un terme militaire qui veut dire mettre la culasse au canon d’une arme à feu. Voir culasser.

Changer son fusil d’épaule. Changer complètement d’opinion ou de stratégie.

Être en fusil. Être furieux.

Être une bombe :
- être une jolie femme ;
- au figuré, une affaire, un dossier qui va éclater, faire grands bruits, et sûrement des dégâts.

Être canon. Être particulièrement beau(belle) et/ou séduisant(e).

Être long à l'allumage. Cela veut aussi dire que le coup de feu est long à venir à cause de la poudre noire humide ou défectueuse et donc au sens figuré être lent à réagir ou à comprendre.

Être long à la détente. Cela veut aussi dire que le coup de feu est long à venir à cause de la poudre noire humide ou défectueuse et donc au sens figuré être lent à réagir ou à comprendre.


F


Faire la bombe. Faire la fête.

Faire le coup de fusil, de feu. Action d'attaque, généralement en tirant des coups de feu.

Mettre les fusils en faisceau. Façon de disposer des fusils, généralement par trois, en trépied, crosses au sol, joint par les bouches des canons ou les baïonnettes.

Mettre le feu aux poudres. Aggraver ou faire dégénérer une situation. Déclencher des réactions violentes comme des colères, des bagarres, voire des guerres.

Faire le coup de fusil, de feu. Action d'attaque, généralement en tirant des coups de feu.

La fleur au fusil. Naïveté et/ou inconscience.

Flingue, flingot. Dans un sens assez familier, arme à feu de poing ou d'épaule.

Porte-flingue :
- malfaiteur portant une arme à feu, pour protéger son chef, menacer ou exécuter des tiers ;
- au sens figuré (souvent utilisé en politique), personne exécutant les décisions, les basses besognes, les attaques pour le compte d’une autre personne.

Flinguer. Dans un sens assez familier, tirer voire tuer avec une arme à feu.

Changer son Fusil d’épaule. Changer complètement d’opinion ou de stratégie.

Être en fusil. Être furieux.

En beau fusil. Être furieux.

Avoir les yeux en fusil. Être furieux.

Faire le coup de fusil, de feu. Action d'attaque, généralement en tirant des coups de feu.

Fusil à deux coups. Fusil de chasse à canon double, permettant de tirer deux coups à la suite avant de recharger.

Battre le fusil. Frapper un silex contre une pièce d'acier (appelé fusil) pour en extraire une étincelle.

Fusil rayé. Fusil dont l’âme du canon possède une ou plusieurs rainures en spirale, donnant à la balle une rotation qui augmente sa justesse et sa portée.

Mettre la baïonnette au bout du fusil. Se préparer à se battre.

Un bon fusil, un grand fusil. Se dit d'un habile tireur.

Mettre les fusils en faisceau. Façon de disposer des fusils, généralement par trois, en trépied, crosses au sol, joint par les bouches des canons ou les baïonnettes.

La fleur au fusil. Naïveté et/ou inconscience.


G


Un bon fusil, un grand fusil. Se dit d'un habile tireur.

Gratte culasse. Accessoire fixé à une baguette pour le nettoyage de la culasse d'une arme à feu.

Utiliser la grosse artillerie, l’artillerie lourde. Utiliser des arguments percutants, dénués de finesse.


H



I



J


Tir au juger, au jeter, ou au juger-jeter. Tir exécuté par surprise, à courte distance, sans utiliser le système de visée.

Tirer juste :
- tirer avec une arme de façon précise ;
- se dit d’une arme qui ne fait pas dévier le projectile de la direction dans laquelle on a voulu le lancer ;
- atteindre le but que l’on s’est fixé.

Viser juste, avoir la bonne visée. Avoir le bon objectif en tête, ne pas se tromper de but.


K



L


Lever, mettre la crosse en l'air :
- se rendre, capituler. ;
- refuser de combattre ;
- surtout lors d'un défilé, exprimer son désaccord avec les autorités ;
- lors d'une émeute réprimée par les armes, fraternisation des soldats avec les émeutiers.

Mettre son lit en batterie. Pour ceux qui n'ont pas connu le service militaire : au réveil, le lit est défait, la couverture est pliée en carré, posé au pied du lit, les deux draps pliés puis roulés, posés en croix sur la couverture, le traversin posé sur le tout comme un canon, l'ensemble des lits ainsi présentés dans la chambrée forme une batterie.

Faire long feu, ne pas faire long feu : L’expression faire long feu, n’est pas le contraire de l’expression ne pas faire long feu.
- faire long feu, veut dire ne pas réussir son but. Au temps des armes à poudre noire, faire long feu signifiait que lorsque l’on mettait le feu à la poudre (d’un mousquet par exemple), la poudre se consumait en fusant au lieu d’exploser. Faire long feu caractérisait l’échec) ;
- faire long feu, veut aussi dire que le coup de feu est long à venir à cause de la poudre noire humide ou défectueuse et donc au sens figuré être lent à réagir ou à comprendre ;
- ne pas faire long feu, veut dire ne pas durer longtemps. Cette expression ne tire pas son origine du fonctionnement des armes à feu, mais fait référence au feu en général. Une tonne de paille brûle en quelques minutes, mais il faut plusieurs heures pour brûler une tonne de tronc de chêne.

Être long à l'allumage. Cela veut aussi dire que le coup de feu est long à venir à cause de la poudre noire humide ou défectueuse et donc au sens figuré être lent à réagir ou à comprendre.

Être long à la détente. Cela veut aussi dire que le coup de feu est long à venir à cause de la poudre noire humide ou défectueuse et donc au sens figuré être lent à réagir ou à comprendre.

Utiliser la grosse artillerie, l’artillerie lourde. Utiliser des arguments percutants, dénués de finesse.


M


Mettre en batterie. Se préparer au combat, en mettant les pièces d'artillerie en position de tir.

Mettre la baïonnette au bout du fusil. Se préparer à se battre.

Mettre les fusils en faisceau. Façon de disposer des fusils, généralement par trois, en trépied, crosses au sol, joint par les bouches des canons ou les baïonnettes.

Mettre son lit en batterie. Pour ceux qui n'ont pas connu le service militaire : au réveil, le lit est défait, la couverture est pliée en carré, posé au pied du lit, les deux draps pliés puis roulés, posés en croix sur la couverture, le traversin posé sur le tout comme un canon, l'ensemble des lits ainsi présentés dans la chambrée forme une batterie.

Lever, mettre la crosse en l'air :
- se rendre, capituler. ;
- refuser de combattre ;
- surtout lors d'un défilé, exprimer son désaccord avec les autorités ;
- lors d'une émeute réprimée par les armes, fraternisation des soldats avec les émeutiers.

Mettre le feu aux poudres. Aggraver ou faire dégénérer une situation. Déclencher des réactions violentes comme des colères, des bagarres, voire des guerres.

Charger sous la mitraille. Monter à l'assaut de l'ennemie malgré un tir nourri anti-personnel.

Résister, tenir sous la mitraille. Ne pas faiblir, ne pas se rendre, ne pas battre en retraite malgré un tir nourri anti-personnel.


N



O



P


Tirer dans les pattes. Nuire à quelqu’un en déjouant ses projets.

Tirer à coup perdu. Tirer au hasard, ou tirer hors de portée.

Se tirer une balle dans le pied. Faire quelque chose contre son intérêt.

Avoir du plomb dans l'aile. Avoir perdu une partie de ses moyens, de sa force, dysfonctionner.

Porte-flingue :
- malfaiteur portant une arme à feu, pour protéger son chef, menacer ou exécuter des tiers ;
- au sens figuré (souvent utilisé en politique), personne exécutant les décisions, les basses besognes, les attaques pour le compte d’une autre personne.

Mettre le feu aux poudres. Aggraver ou faire dégénérer une situation. Déclencher des réactions violentes comme des colères, des bagarres, voire des guerres.

À brûle-pourpoint :
- à bout portant, en tirant avec une arme à feu tellement près que le pourpoint est brûlé ;
- au figuré, brusquement, sans préparation, sans ménagement, sans détours.

Prendre une prune, prendre un pruneau. Prendre un coup de feu, un projectile d'une arme à feu. Au figuré, recevoir un procès verbal.


Q


Démonter la ou les batterie(s) de quelqu'un :
- démonter une batterie de l'ennemie, c'est la mettre hors combat ;
- au figuré, déranger le plan de quelqu'un, en mettant ses moyens ou idées hors d'état d'être utilisés.


R


Fusil rayé. Fusil dont l’âme du canon possède une ou plusieurs rainures en spirale, donnant à la balle une rotation qui augmente sa justesse et sa portée.

Rengainer. Remettre son arme dans la gaine ou le fourreau.

Résister, tenir sous la mitraille. Ne pas faiblir, ne pas se rendre, ne pas battre en retraite malgré un tir nourri anti-personnel.


S


Tirer en salve ou une salve. Tirer plusieurs projectiles à la fois.

Un coup de semonce. Coup de canon, tiré à blanc ou hors de portée, qui intime l'ordre à un autre navire d'affaler les voiles, de s'arrêter et de hisser des couleurs. C'est devenu un avertissement ou une mise en garde, avec parfois une menace.


T


Bouclier tactique. Bouclier utilisé par des unités d'intervention spécialisées notamment lors d'assaut en intérieur avec peu de couvertures disponibles. Ils permettent d'arrêter des munitions d'arme légère.

Résister, tenir sous la mitraille. Ne pas faiblir, ne pas se rendre, ne pas battre en retraite malgré un tir nourri anti-personnel.

Tir en vol. Tirer sur un animal, ou une cible en plein vol.

Tirer au blanc, ou tirer au but. Atteindre l’objectif, ne pas confondre avec tirer à blanc.

Tirer à blanc :
- tirer avec de fausses munitions, de faux projectiles ;
- au figuré faire semblant d’agresser, ou avertissement avant une action.

Tirer en salve ou une salve. Tirer plusieurs projectiles à la fois.

Tirer en l'air. Faire des tirs de sommation, d’avertissement ou des tirs de joie. Si le tir n'est pas fait avec des balles à blanc, c'est très dangereux car les balles doivent bien redescendre et peuvent blesser ou tuer quelqu'un. Si on est conscient et intelligent, on devrait tirer vers le sol, une direction non dangereuse.

Tirer à brûle-pourpoint. À bout portant, en tirant avec une arme à feu tellement près que le pourpoint est brûlé.

Tirer sur ses troupes, tirer sur ses gens. Attaquer ceux qui défendent nos intérêts.

Tirer dans le vide. Exécuter un tir, un mouvement d’attaque alors que l’on est hors de portée.

Tirer une volée. Tirer plusieurs projectiles.

Tirer une volée de canon. Tirer plusieurs coups de canon, en artillerie.

Tirer le canon à toute volée. Élever le canon pour un tir en longueur maximum (généralement à 45°).

Tirer sur l'ambulance. S'acharner sur quelqu'un qui est en mauvaise posture.

Ne tirez pas sur le pianiste :
- soyez indulgent envers les personnes de bonne volonté ;
- n'accusez pas et/ou n'attaquez pas un lampiste à la place du ou des véritable(s) responsable(s).

Vieux tromblon :
- vieux fusil à l'extrémité évasé ;
- au figuré, objet ou personnage, ancien et dépassé.

Tirer sur ses troupes, tirer sur ses gens. Attaquer ceux qui défendent nos intérêts.


U


Utiliser la grosse artillerie, l’artillerie lourde. Utiliser des arguments percutants, dénués de finesse.


V


Tirer dans le vide. Exécuter un tir, un mouvement d’attaque alors que l’on est hors de portée.

Vieux tromblon :
- vieux fusil à l'extrémité évasé ;
- au figuré, objet ou personnage, ancien et dépassé.

Viser juste, avoir la bonne visée. Avoir le bon objectif en tête, ne pas se tromper de but.

Visée :
- opération consistant à diriger une arme de telle manière que son projectile atteigne le but ;
- intentions, prétentions au sujet de quelqu’un ou de quelque chose.

Viser juste, avoir la bonne visée. Avoir le bon objectif en tête, ne pas se tromper de but.

Tir en vol. Tirer sur un animal, ou une cible en plein vol.

Tirer une volée. Tirer plusieurs projectiles.

Tirer une volée de canon. Tirer plusieurs coups de canon, en artillerie.

Tirer le canon à toute volée. Élever le canon pour un tir en longueur maximum (généralement à 45°).


W



X



Y


Avoir les yeux en fusil. Être furieux.


Z




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de limiter la longueur de la liste des commentaires, ceux-ci sont modérés. Les commentaires apportant un plus aux articles seront publiés ou intégrés à ceux-ci.
Les remerciements et encouragements sont bien sûr les bienvenus.

Merci pour votre compréhension.